Sophie Vincent

 
 

Mon besoin de toucher la terre est incessant

quasi obsessionnelle, caresser les rondeurs de mes pièces,

jouer avec les formes. Je transforme en sculpture mes sentiments,

mes ressentis, à partir d’un croquis, d’une photo,

d’une écorce ramassée en forêt, d’une rencontre…

Tout cela fait écho en moi et remplit l’atelier de mes créations.